Accueil > RENCONTRE SEXE >

Les valeurs du candaulisme

Le candaulisme repose sur des fondements clairement définis pour les habitués de cette pratique sexuelle qui sort de l’ordinaire. Sans la communication qui constitue par exemple l’un de ces piliers essentiels, la stabilité du couple en prendrait un coup. Vous lancez-vous dans le candaulisme ? Voici des valeurs que vous ne devriez pas perdre de vue afin que votre couple ne se heurte à des problèmes.

Pratiquer le candaulisme avec altruisme, amour et attention

Le candaulisme vient en réponse à un fantasme sexuel nourri par l’un des partenaires. Ensuite, il devient un plaisir partagé où les conjoints se plaisent à mener une vie de couple candauliste. Si l’un des conjoints, par sentiment d’exhibitionnisme, pousse l’autre dans les mains d’un autre ou alors, se plait à partager sa couche avec un inconnu pour le plaisir de tromper son partenaire, il faut que tous deux en discutent afin de pouvoir mettre en œuvre ce fantasme. C’est par souci de l’épanouissement de l’autre, c’est-à-dire l’altruisme, que ce type de relation va pouvoir s’installer dans le couple. Il est tout indispensable pour que celle-ci ait une chance de subsister.

La limite entre l’amour, le désir et le plaisir n’est pas toujours facile à démêler. Si une hotwife peut prendre du plaisir à faire de son époux un mari cocu, cela ne doit, pour autant, pas impacter l’amour qu’elle porte pour lui, encore moins le biaiser. Or, avec le désir, il est très tôt arrivé de ne plus faire la différence, compliquant ainsi les choses dans le couple. C’est pourquoi il est essentiel que le candaulisme s’installe dans l’amour, mais aussi dans l’attention dont il est indissociable.

Pratiquer le candaulisme sans égoïsme et dans la fidélité

C’est un plaisir égoïste par exemple que se lâcher dans les bras d’un autre. Le paradoxe, c’est que plus on se lâche, plus le plaisir est grand. Il se révèle alors, difficile de pouvoir garder l’équilibre entre le plaisir égoïste et la recherche du plaisir du conjoint. Avec les couples cuckolds, le problème se pose un peu moins. Car voir sa femme  prendre son pied dans les bras d’un tiers est le fantasme avoué du mari cuckold. Il exhibe sa femme, l’encourage à tenir des rapports sexuels extraconjugaux et s’y plait. Mais avec des couples candaulistes normaux, il est vital d’inhiber le plaisir égoïste.

Pour que la relation dure dans le temps, elle doit reposer sur des principes qui ont été définis ensemble. Le candaulisme met en mal l’exclusivité sexuelle dans un couple, par exemple. Ce dernier gagnerait donc à redéfinir ses limites et à y rester fidèle. Une épouse, hotwife, doit pouvoir tromper son mari sans crainte de l’offenser ou de porter atteinte à son intégrité. Le tout se trouve dans le respect des normes et valeurs indispensables à cette pratique, comme pour beaucoup d’autres pratiques qui sortent des tendances habituelles.


ARTICLES SIMILAIRES